Forum du Spirou Basket
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-20%
Le deal à ne pas rater :
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – 480Go – 2,5″
39.99 € 49.99 €
Voir le deal

BNXT league 6 : Mons - Spirou

4 participants

Aller en bas

BNXT league 6 : Mons - Spirou Empty BNXT league 6 : Mons - Spirou

Message par Véro Sam 16 Oct - 8:08

Reprise du championnat pour les Spirou ce soir, après la trêve forcée due aux problèmes « techniques » de la semaine dernière.
Et c’est un déplacement court mais périlleux qui attend l’équipe : Mons est en effet tout sauf un figurant dans ce championnat! Et en tout cas le club wallon qui a un budget permettant de défier les deux clubs flamands avides de truster les lauriers.
Bref... si ce derby ne respire plus les tensions qu’on a déjà connues (bien avant covid), il reste néanmoins intéressant. Mons a l’avantage sur papier et celui du terrain. Mais le Spirou a démontré qu’il avait du cœur pour défendre son maillot.
Milan rejoint l’équipe et Marlon est blessé.(actualité Spirou)
Le retour du premier va sans doute faire du bien, pour la vitesse et le dynamisme. Croisons les doigts pour que la réussite au shoot n’ait pas été ralentie avec l’interruption...

Bon match à tous et Go Spirou !
Véro
Véro
Modérateur
Modérateur

Messages : 1722
Date d'inscription : 10/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

BNXT league 6 : Mons - Spirou Empty Re: BNXT league 6 : Mons - Spirou

Message par Véro Sam 16 Oct - 13:56

Préface dans la Dh de Nokia Bavcevic « Mons est à sa place et Charleroi n’est plus un grand club ».

Peut-être, mais c’est notre club et on aime notre jeune équipe et ses coachs! Very Happy
Véro
Véro
Modérateur
Modérateur

Messages : 1722
Date d'inscription : 10/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

BNXT league 6 : Mons - Spirou Empty Re: BNXT league 6 : Mons - Spirou

Message par Véro Sam 16 Oct - 15:32

Si quelqu’un est abonné à l’Avenir, peut-il le poser? Je l’ai lu en version papier et je suis loin, très loin, vraiment très loin d'apprécier le bonhomme !!!

PS le niveau en Suisse est-il meilleur qu’en Belgique? Sans doute puisqu’il y coache.
PS 2 mais que ferait-on sans les coachs de l’est?
Véro
Véro
Modérateur
Modérateur

Messages : 1722
Date d'inscription : 10/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

BNXT league 6 : Mons - Spirou Empty Re: BNXT league 6 : Mons - Spirou

Message par Astro Sam 16 Oct - 16:54

DH a écrit:Il est l’une des personnalités fortes du basket belge au début du XXIe siècle, Niksa Bavcevic sera un observateur attentif du choc wallon entre Mons et Charleroi, ce samedi. En terres boraines, le coach croate a vécu les plus grandes émotions de sa carrière, avec notamment le premier titre qui figure au palmarès montois, le sacre lors de la Coupe de Belgique 2006. À l’époque, les Renards comptaient dans leur rang Omar Cook, Thomas Kelati ou encore Kevin Houston, en plus des deux icônes du club, Jim Potter et George Evans.

Après avoir quitté la Belgique en 2007, Bavcevic a pas mal bourlingué. De la Russie à la Suisse, en passant par l’Italie, la Croatie et la Roumanie. Il a même effectué une pige à la tête de la sélection arménienne. Disparu des radars belges durant de nombreuses années, il a été nommé à la tête du Spirou en novembre 2018. Un peu à la surprise générale, il faut le dire… Le rôle d’Axel Hervelle au sein du club carolo avait évidemment eu une grande influence sur son arrivée au Dôme. Toutefois, son aventure dans le Pays noir a viré au fiasco à cause de divergences d’opinions et il a été démis de ses fonctions en avril 2019. La pilule n’est toujours pas passée. Néanmoins, l’intéressé a retrouvé le plaisir en Suisse. Il dirige actuellement le Vevey Riviera mais l’idée de ranger sa planche de coach définitivement fait son sens.

Niksa Bavcevic, on ne peut plus vraiment dire que le "derby hennuyer" attire les foules…

"Cela reste un match spécial et qui fait partie intégrante de l’histoire des deux clubs. Il y a quelques années, cette rencontre suscitait un engouement incroyable. On ressentait les émotions et la passion de chaque côté. On ne va pas se mentir, il n’y a plus le même enthousiasme à l’heure actuelle. En fait, le basket belge n’est pas en progrès, c’est d’ailleurs lamentable que le niveau soit descendu à ce point. Quand je coachais à Mons, on jouait dans des salles pleines et les noyaux comptaient plus de qualité."

Vous dites que notre basket est en difficulté, vous n’êtes donc pas partisan de la Beneleague ?

"Ce projet était déjà dans les discussions quand j’étais à Mons mais il y avait un trop grand écart entre les deux pays. Aujourd’hui, c’est totalement différent. Le championnat belge n’est plus attractif, les sponsors ne se bousculent plus pour exister via des clubs. Paradoxalement, l’équipe nationale est peut-être plus forte que jamais. Il faut d’ailleurs souligner le travail accompli par Dario Gjergja."

Charleroi était un tout grand à l’époque, c’est plus compliqué ces dernières années ?

"Parler de Charleroi est quelque chose de délicat pour moi. Je suis engagé dans une procédure au tribunal avec ce club. Il est vrai que le Spirou était la locomotive de la Belgique, avec Éric Somme à sa tête. Ce monsieur était un grand visionnaire dans le basket. Depuis son départ, les choses ont beaucoup changé, croyez-moi."

Trouvez-vous que la direction vous a écarté de manière peu élégante ?

"Dire ‘de manière peu élégante’ est un euphémisme. Ce que j’ai vécu, je n’avais jamais vu cela dans ma carrière. A-t-on déjà viré un coach un jour de match dans un autre club européen ? Cela montre aussi comment les mentalités ont évolué dans le basket belge."

Dans le communiqué lié à votre licenciement, on faisait état d’un "problème relationnel"…

"Le relationnel… (NdlR : il laisse un blanc). On m’a demandé de changer certaines choses, notamment d’un point de vue structurel. Quand je l’ai fait, certaines personnes se sont opposées à cela. Mettre le point sur certaines failles dérangeait quelques personnes."

Vous visez Axel Hervelle, votre ancien protégé à Pepinster ?

"Je préfère ne rien dire…"

Il vous arrive de comparer vos périodes au Spirou et à Mons ?

"Euh, si je devais le faire, ce serait le jour et la nuit. À Charleroi, vous connaissez mon point de vue ; à Mons, j’ai en tête des souvenirs phénoménaux. Je n’oublierai jamais cette victoire en Coupe, à Louvain. Avec l’ambiance, on se croyait en Amérique du Sud (rires). Encore aujourd’hui, je suis en contact avec des Montois, du club ou parmi les supporters. On parlait de gestion sportive précédemment. Je peux vous dire que Thierry Wilquin est sûrement le meilleur manager que j’ai rencontré. À mon époque, il facilitait un maximum la tâche de l’entraîneur en gérant tous les à-côtés. C’est facile de travailler avec une personne comme lui. Je pense que c’est toujours la même chose maintenant. Vedran Bosnic, que je connais bien, peut vous le confirmer."

Vous êtes dithyrambique avec Thierry Wilquin. Est-ce dû à sa longévité dans le club borain ?

"Honnêtement, c’est quelqu’un de respectueux. Lui, sa parole signifie quelque chose. Le niveau de professionnalisme qu’il a installé à Mons, c’est du haut niveau."

Le jour du derby, les observateurs débattent constamment sur le moteur du basket wallon. Selon vous, Mons est devenu le premier club en Wallonie ?

"Je ne veux insulter personne mais Mons a une continuité que les autres clubs wallons n’ont pas. En fait, ce club est resté où il était jadis, les autres ont régressé : dans le relationnel, d’un point de vue sportif et dans la manière de réfléchir. Dans la situation actuelle, bien sûr que Mons a un avantage. Les résultats ne mentent pas. Les Renards sont favoris pour ce samedi. D’un côté, il y a de la continuité, de l’autre, cela n’existe pas. Peut-être que cela changera un jour."

Charleroi peut-il redorer son blason et retrouver les sommets, selon vous ?

"Quand vous entrez dans ce Dôme de Charleroi, vous ressentez quelque chose. Chaque joueur qui arrive a conscience qu’il rejoint un nom historique. C’était un grand club, il ne l’est plus, c’est évident. Mais rien ne dit qu’il ne sera plus jamais un grand club. Il y a quelque chose dans l’ADN. J’espère que ça restera intact."

Vous parliez de Vedran Bosnic. Certains fans trouvent que vos philosophies se ressemblent…

"Si je dois expliquer ma vision, aucun joueur ne passera au-dessus du collectif. Quand vous choisissez le basket, vous acceptez l’aspect collectif. Vedran accorde beaucoup d’importance à cet aspect également. Les étoiles ne feront jamais la différence comme une équipe peut le faire. C’est ce que je ressentais lors de mon époque montoise. Les stars se mettaient au service du collectif. C’est également l’approche par Gjergja à Ostende. Quand vous voyez ce qu’il réalise là-bas… C’est incroyable. À Charleroi, j’avais un groupe de bons joueurs mais qui ne jouaient pas ensemble car certains étaient focalisés sur leurs statistiques. C’est inacceptable, à ce niveau. Je n’acceptais pas cela."

L’heure de la retraite approche. Cela fait plus de 25 ans que vous dirigez des équipes professionnelles. Pensez-vous à l’après ?

"Je vous avoue qu’après Charleroi j’ai pensé à la retraite, mais j’ai ensuite pris du recul avant d’accepter le challenge en Suisse. Je suis très content de la réussite du projet, on crée des choses. Je ne sais pas encore combien d’années je passerai dans le basket, je dois encore réfléchir. Les années passent, je suis toujours hors de ma maison et ce n’est pas toujours facile."

Quel que soit notre avis par rapport au bonhomme et à sa philosophie de coaching, j'ai quand même le sentiment qu'il a été un peu promené par un Spirou en plein bouleversement lors de son passage chez nous.

L'époque d'un Sébastien Bellin qui ne passait plus les portes, voulant la peau de Lynch au profit d'un régime plus "autoritaire" que Bav pouvait semble-t-il amener. Lynch et Bellin partis, la sauce ne prenant pas et la direction s'apercevant que les façons de faire ne collaient pas spécialement à l'esprit du club, ils se sont débarrassé de lui aussi sec.

On ne connait pas le fond de l'histoire mais j'ai l'impression qu'on l'a un peu manipulé comme un jouet à l'époque et je ne peux pas lui en vouloir de rester amer vis-à-vis du club.

Astro
Star
Star

Messages : 632
Date d'inscription : 12/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

BNXT league 6 : Mons - Spirou Empty Re: BNXT league 6 : Mons - Spirou

Message par Véro Sam 16 Oct - 22:19

Merci pour l’article Wink
Véro
Véro
Modérateur
Modérateur

Messages : 1722
Date d'inscription : 10/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

BNXT league 6 : Mons - Spirou Empty Re: BNXT league 6 : Mons - Spirou

Message par Véro Dim 17 Oct - 9:32

Je n'ai vu du match que les huit dernières minutes, mais avais reçu les scores régulièrement tout au long de la partie (Merci Meb). Quand j'ai entendu que le panier de Lambrecht à, peut-être 5 minutes de la fin (le chrono ne s'affichait plus sur BNXT -TV), cela m'a "surprise". De même d'ailleurs que la phrase des commentateurs qui évoquaient le fait que Libert était "en dessous" car il n'avait marqué qu'un seul trois points...
Alors déçue sans doute pour l'équipe! Mais renforcée dans l'idée que ces jeunes sont sur le bon chemin. Un supporter montois a écrit ailleurs qu'il lui fallait retenir du match seulement le 4è quart. C'est tout dire!

Il faut continuer à travailler (dur) et les résultats suivront...
Véro
Véro
Modérateur
Modérateur

Messages : 1722
Date d'inscription : 10/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

BNXT league 6 : Mons - Spirou Empty Re: BNXT league 6 : Mons - Spirou

Message par Meb Dim 17 Oct - 11:05

Préface du match par Bavcevic… ils n’ont pas trouvé mieux ? Cet interview transpire le manque d’objectivité (sur le présent comme sur le passé) et le journaliste n’a sans doute pas eu vent de certaines rumeurs pour accorder de l’importance à ce coach… Bref …

Le match !

Je suis déçue du résultat mais pas de l’équipe.

Jito et Nathan doivent encore augmenter leur niveau car leur jeu me semble encore approximatif et les nombreuses fautes nous ont mis en difficultés… Thibaut m’a semblé un cran en-dessous du reste de l’équipe. Et cette balle qui refuse de rentrer sur 2-3 tirs de Sergio…

J’aurais aimé voir ce match avec d’autres arbitres … Le trio a été bien trop présent … Krehic a une nouvelle fois démontré qu’il n’aimait pas Charleroi et l’air de rien, il parvient à influencer le jeu par petites doses … Avec 3 autres larrons, la fin de rencontre aurait sans doute été toute autre.

Bref, on méritait mieux. Il faut retenir le positif et continuer à travailler !

A vendredi !
Meb
Meb
Modérateur
Modérateur

Messages : 324
Date d'inscription : 10/04/2016

Véro et Fan aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

BNXT league 6 : Mons - Spirou Empty Re: BNXT league 6 : Mons - Spirou

Message par Fan Dim 17 Oct - 11:29

Pareil pour moi
Déçu du résultat mais pas de l’équipe
Allez ont fera mieux la prochaine fois 💪

Fan
6ème homme
6ème homme

Messages : 109
Date d'inscription : 22/07/2019

Revenir en haut Aller en bas

BNXT league 6 : Mons - Spirou Empty Re: BNXT league 6 : Mons - Spirou

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum